Séminaire inter-académique des REP+

Séminaire inter-académique des REP+

Vendredi 10 avril 2015, le séminaire inter-académique des REP+ de Créteil, Paris et Versailles a rassemblé près de 350 participants dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne puis à l’ESPE de Paris.
Les représentants des 61 REP+ ainsi que l’encadrement des académies et des départements étaient réunis à cette occasion.

Seminaire inter-académique REP+

Ouverture par les trois recteurs

François Weil, recteur de Paris

François WEIL, recteur de Paris a rappelé que la réforme de l’éducation prioritaire est un des grands chantiers inscrit dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École. La nouvelle carte de l’éducation prioritaire a désormais plus de sens et elle est plus équitable. Il s’agit maintenant de mettre en place des mesures pratiques pour la rentrée scolaire 2015. C’est donc un effort pédagogique qui est demandé. Il a également souligné la nécessité de faire bouger les pratiques et de mieux prendre en compte les élèves, leurs besoins, leurs caractéristiques, leurs difficultés mais aussi leurs atouts. Un autre enjeu est celui de la lutte contre les inégalités sociales et scolaires et Paris n’échappe pas à cette caractéristique. Les équipes de l’éducation prioritaire sont à l’avant-garde de l’innovation pédagogique et le recteur a renouvelé ses félicitations pour les actions et les réalisations.

Béatrice Gille, rectrice de Créteil

Béatrice GILLE, rectrice de Créteil a salué l’engagement des équipes de l’éducation prioritaire. Deux des cinq zones de difficultés et de précarités sociales déterminées par la DEPP sont situées dans l’académie de Créteil. Le modèle d’évolution de l’éducation prioritaire s’effectue autour du référentiel. La rectrice a insisté sur la nécessité pour l’éducation prioritaire d’un pilotage réel autour de la construction de projets partagés, de formations et d’actions de professionnalisation ainsi que de diffusion des travaux de la recherche et de partage des ressources pédagogiques.
La rectrice a conclu en citant l’article 1 du code de l’éducation.

Pierre-Yves Duwoye, recteur de Versailles

Pierre-Yves DUWOYE, recteur de Versailles a indiqué qu’avec la modification des cycles, les moyens sont donnés pour travailler ensemble et qu’il faut se saisir de toutes les possibilités offertes : co-intervention, mutualisation, coopération...
Les personnels des réseaux d’éducation prioritaire sont en train d’inventer une nouvelle culture professionnelle et de trouver de la cohérence, ce qui est profitable à l’ensemble du système éducatif. Il a énoncé la nécessité de faire bouger les lignes sans hésiter à bousculer le système pour que celui-ci puisse mieux se refonder.
Le recteur a assuré les équipes de l’appui des personnels d’encadrement et a réaffirmé que l’éducation prioritaire est l’aile marchante de la refondation de l’École.


Les intervenants : Luc Ria, Françoise Savine et Anne Burban

Mise en place des REP+ préfigurateurs

Anne BURBAN, IGEN, a rappelé l’objectif de l’éducation prioritaire : faire baisser de 10% l’écart entre éducation prioritaire et hors éducation prioritaire en 4 ans.
Son intervention relative aux premières observations de la phase de préfiguration des REP+ est structurée autour de :
- la dimension pédagogique : continuité pédagogique et programmes curriculaires, importance du travail collectif et du référentiel...
- l’organisation structurelle : les instances de pilotage, les temps de concertation et de formation (remplacements et calendrier)...


Le défi de la convergence en REP+ : quelques propositions

Françoise SAVINE , IA-IPR référente du REP+ Éluard de Versailles, a présenté comme un enjeu :
- pour le pilotage, la recherche de la convergence afin d’articuler les différents dispositifs existants...
- l’identification de mots-clés pour rendre plus efficients les axes de travail, les instances ou actions, les formations, les réunions pédagogiques...
- pour l’enseignement, l’évitement de l’externalisation de la difficulté, de la décomposition des tâches, de la juxtaposition des disciplines...

  • Du côté des réseaux : Clips :
    - Académies de Paris et de Versailles : l’accueil des sixièmes les enseignants formateurs en éducation prioritaire ;
    - Académie de Créteil : scolarisation des moins de trois ans.



Professionnalisation des acteurs de l’éducation prioritaire

L’activité réelle des enseignants est au cœur des travaux de Luc RIA, professeur des universités.
- Il a présenté les différents modes de collaborations professionnelles et, à partir de l’analyse de pratiques, dégagé des prérequis et enjeux du travail à plusieurs.
- Il a ensuite développé l’importance, pour l’ensemble de la ommunauté éducative, de pouvoir co-apprendre à partir des situations scolaires elles-mêmes et a illustré son propos par des cas concrets.
- Le réseau d’éducation prioritaire peut être un réseau-formateur et devenir ainsi un nouveau lieu de formation.

Il a conclu son intervention en proposant des clés de généralisation pour la mise en œuvre de dynamique de co-formation en REP.

  • Du côté des réseaux : Clip n°2 (3 min 30)
    Académie de Versailles : quatuor (enseignants des 3 cycles et de collège).


L’ESPE : déjeuner et ateliers

L’ESPE de Paris

L’après-midi a été consacrée à des échanges et à la mutualisation de pratiques autour de thématiques telles que le travail collectif, le pilotage du réseau ou les besoins en formation...
Les ateliers ont pris appui sur les synthèses de l’enquête menée auprès des REP+ préfigurateurs en février 2015 disponibles dans la rubrique "En savoir plus...".



Pour en savoir plus

Retour sur la journée nationale des REP+ préfigurateurs du 11 mars 2015 : synthèse de l’enquête REP+ et des ateliers du séminaire

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)