Commentaire de la circulaire "Scolarisation des enfants de moins de 3 ans"

Dominique Roure, directeur académique adjoint de l’Essonne et coordonnateur de l’éducation prioritaire de l’académie de Versailles proposent quelques commentaires sur la circulaire "Accueil en école maternelle - Scolarisation des enfants de moins de trois ans".

Priorité des priorités, l’école primaire est à la base de la refondation de l’école.

Plusieurs mesures visent à améliorer l’efficacité de l’école primaire qui doit conduire TOUS les élèves à maîtriser les compétences de base en fin de CE1 (français et mathématiques). Parmi ces mesures, le développement de la scolarisation des enfants de moins de trois ans renoue avec la politique engagée dans les années 80/90 (loi d’orientation de 1989), cet accueil précoce en direction des enfants de milieux populaires étant une mesure d’équité destinée à assurer toutes les chances de réussite à chacun.

Dans une logique de développement de cet accueil, l’article 5 de la loi envisage de généraliser progressivement la possibilité d’accueil en maternelle des enfants de moins de trois ans dans des conditions particulières et adaptées à cette scolarisation précoce. Celle-ci doit être développée en priorité dans un environnement social défavorisé (urbain-rural-montagnard..). Il s’agit d’en faire un véritable atout dans la lutte contre la difficulté sociale indique l’exposé des motifs du projet de loi.

Le rapport annexé au projet de loi complète cette analyse en indiquant : La scolarisation précoce d’un enfant de moins de trois ans est une chance pour lui et sa famille lorsqu’elle est organisée dans des conditions adaptées à ses besoins. C’est en particulier un levier essentiel pour la réussite scolaire des enfants de milieux défavorisés. La scolarisation des moins de trois ans est très inégale selon les territoires et elle a fortement diminué ces dernières années. La cible des élèves défavorisés n’est pas atteinte. Pour faire de l’école maternelle un atout dans la lutte contre la difficulté scolaire l’accueil des enfants de moins de trois ans sera privilégié dans les secteurs de l’éducation prioritaire, dans les secteurs ruraux isolés et dans les départements et régions d’outre-mer.

A noter que cette scolarisation s’accompagne d’une redéfinition des missions de l’école maternelle en lui donnant une unité par la constitution d’un cycle unique regroupant les petite, moyenne et grande sections.
 
La circulaire présentée ci-dessous développe et organise ces orientations en précisant l’articulation entre accueil et scolarisation, en favorisant la diversité des modes d’accueil tout en les référant aux objectifs assignés à cette scolarisation précoce et en inscrivant cette scolarisation dans une politique locale de la petite enfance. Il s’agit de développer l’accueil des enfants de moins de trois ans en étant attentif aux conditions de cet accueil afin qu’il permette une scolarisation positive, respectueuse des besoins de ces enfants.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)